Assistance en ligne :

+84 982 110 556

Vietnam

PDF
Print

Le Nord du Vietnam

Le Nord du Vietnam

Le Nord Vietnam est marqué par l’opposition entre le delta du Fleuve Rouge et la région montagneuse, la faible extension du premier (14.700 km2) et la grande extension de la seconde (102.000 km2). L’uniformité du paysage du delta s’oppose également à la variété du paysage de la Moyenne et de la Haute Région, de même que la densité de la population du delta s’oppose à la faiblesse de la population montagnarde. Au nord du Fleuve Rouge, les montagnes, rejetons des massifs de la Chine centrale, viennent finir en arcs de cercle convergents au Nord-ouest de Hanoi. Au sud du Fleuve Rouge, elles prennent une direction Nord – Ouest – Sud – Est. Le sommet le plus élevé est le Fan-si-pan (3.143m). Au Nord du Fleuve Rouge certains sommets s’élèvent à plus de 1.000m. En dehors de Fan-si-pan, les montagnes les plus connues sont T

Est. Le sommet le plus élevé est le Fan-si-pan (3.143m). Au Nord du Fleuve Rouge certains sommets s’élèvent à plus de 1.000m. En dehors de Fan-si-pan, les montagnes les plus connues sont T


Le Centre du Vietnam

Le Centre VietNam est un couloir très étroit, sauf dans les régions septentionales du Thanh Hoa et du Nghe An. Sa largeur moyenne attaint péniblement 120 km et se réduit à 50km, à la largeur de Dong Hoi.A ce niveau, les terres alluviales comprises entre les premiers contreforts de la chaîne annamitique et le cordon des dunes littorales n’ont que quelques certaines de mètres (P.Gourou). Elles dessinent une courbe convexe du côté de la mer et suggèrent un ventre d’obèse dont le cap Varella serait le nombril. Les bassins fluviaux sont fonction de la distance montagne – mer. Ils sont d’autant plus réduits qu’ils sont au Sud. Ce sont alors de simples torrents à terminaision deltaïque. La chaîne annamitique atteint 2.000m, dans le massif de la Mère et de l’Enfant. Elle interrompt la continuité de la plaine maritime par des p

Le Centre du Vietnam

Le Sud du Vietnam

Le Sud du Vietnam

Le Sud VietNam résulte du comblement d’un golfe à l’ère quaternaire concomitan à l’émersion d’un socle sous-marin peu profond. Il a été et continue à être l’oeuvre des alluvions du Mékong. Le Centre, l’Ouest et le Sud du pays sont formés de plaines alluviales réunies; au Nord et à l’Est quelques sommets comme le mont de Tay Ninh (980m), les monts de Bà Ria (Nui Cau, 493m), etc.