Assistance en ligne :

+84 982 110 556
PDF
Print

Passer ses vacances d’été au village de Jun, pourquoi pas ?

Durant l’été, le village de Jun, situé dans la province de Dak Lak sur les hauts-plateaux plateaux du Centre, offre à ses visiteurs de magnifiques paysages, mais aussi bien d’autres plaisirs comme de se promener sur un éléphant, ou encore pagayer sur le lac Lak...
 
Le village de Jun au bord du lac Lak. Photo : CTV/CVN


Depuis Hô Chi Minh-Ville, il suffit d’emprunter la nationale 14 ou, plus simplement encore, de prendre l’avion pour la ville de Buôn Ma Thuôt. De là, il vous faut suive la route du district de Lak au bord de laquelle vous trouverez finalement Jun, ce village M’Nông niché entre un lac, les montagnes et les forêts du Tây Nguyên. Votre excursion pour la découverte de la culture traditionnelle des ethnies des hauts plateaux du Centre commence véritablement alors.

Relevant du bourg de Liên Son du district Lak, au bord du lac Lak, ce village est souvent comparé à une fille des régions montagneuses cachant malicieusement sa personnalité à celui venu la rencontrer.

En voyant les maisons sur pilotis des M’Nông sous de grands arbres, les jeunes femmes tissant de la brocatelle..., le visiteur a l’impression de se retrouver dans un autre monde, au temps suspendu, un peu comme dans l’un de ces nombreux et longs poèmes que ces terres singulières affectionnent. Malgré les vicissitudes du temps, le village a su conserver ses traditions et, en ces lieux, les villageois perpétuent un mode vie et des coutumes qui existent depuis si longtemps que personne n’est à même de dire depuis quand.

Visite dans le village de Jun à dos d’éléphant. Photo : Phuong Hoa/VNA/CVN


Visite à dos d’éléphant

Durant la belle saison, le visiteur peut s’essayer à monter un éléphant. Les enfants peuvent participer aux jeux, apprendre à jouer du gong, construire des cabanes... ou encore aller à la pêche, apprendre la vannerie. Une femme peut préférer s’essayer à la brocatelle ou à la préparation du ruou cân, un alcool de riz en pot que l’on sirote avec un long chalumeau de bambou...

Si vous avez le temps de rester une nuit, c’est encore mieux. Passer la soirée assis à la porte d’une maison sur pilotis, sous une grosse lune, en écoutant ce léger vent venant du lac faire bruire les arbres... Ou se réunir autour d’un feu pour écouter les patriarches raconter les légendes de ces terres tout en buvant du ruou cân, sont des moments magiques, hors du temps.

Enfin, on ne peut omettre la gastronomie locale qui assurément est un «must try» avec ses spécialités de poissons, d’aiguilles, ou de com lam (riz gluant cuit dans un morceau de bambou).

Et si jamais vous vous trouvez en pleine période festive, vous y découvrirez les cérémonies au son des gongs, les costumes de fête, les chants et danses traditionnels...

Le village de Jun est une destination incontournable pour tous ceux qui souhaitent découvrir les mystères de la beauté sauvage et de la culture du Tây Nguyên.

Hà Minh/CVN

 ( Source : Le Courrier du Vietnam)